Prestations

Conception de site web, optimisation du référencement, stratégie websociale… Quelle que soit votre problématique digitale, nous avons les experts et les garanties qu’il vous faut ! Nous consultants vous accompagnent avant, pendant et après la mise en place de votre projet pour un résultat à la hauteur de vos ambitions.

Formations

Organisme reconnu et certifié, Tous les Jeudis met en place des formations personnalisées en fonction de vos attentes. N’hésitez plus à faire appel à nos formateurs pour faire monter en compétence vos équipes sur des thématiques digitales variées.

Tous Les Jeudis

Les critères à prendre en compte pour l’audit technique d’un site Internet

Écouter une version audio de cet article

L’audit technique d’un site Internet est une étape cruciale pour garantir la qualité et la performance de celui-ci. Pour cela, plusieurs critères doivent être analysés. Chez Tous les Jeudis nous les avons regroupé en quatre groupes : performance, compatibilité, conformité, et sécurité.

 

Analyse de la performance :

La performance d’un site Internet est essentielle à analyser car elle affecte directement l’expérience utilisateur et le référencement. Un site lent peut frustrer les visiteurs et les faire partir rapidement, ce qui peut avoir un impact négatif sur les taux de conversion mais aussi dans le classement des pages de résultats.

Temps de chargement de la page : Ce critère a un impact sur l’UX et le SEO. Les internautes ont tendance à abandonner un site qui met trop de temps à charger, et les moteurs de recherche considèrent le temps de chargement de la page comme un critère important pour le classement des résultats de recherche. Pour vérifier le temps de chargement de la page, vous pouvez utiliser des outils en ligne tels que PageSpeed Insights ou GTmetrix.

Nombre de requêtes HTTP : Ce critère a lui aussi un rôle à jouer dans le temps de chargement de la page. Plus il y a de requêtes, plus la page prendra de temps à charger. Il est donc important de vérifier le nombre de requêtes http et de réduire leur nombre le cas échéant.

Optimisation des images : Nous en avons déjà parlé dans un autre article, les images améliorent le référencement de votre site. Réduire considérablement leur taille sans nuire à leur qualité est un enjeu majeur car cela contribue également à accélérer le temps de chargement de la page. Pour optimiser vos images, vous pouvez utiliser des outils tels comme TinyPNG ou JPEGmini.

Utilisation d’un CDN : Cette pratique permet de distribuer les ressources de votre site à partir de serveurs situés dans différents endroits à travers le monde. Cela accélère le temps de chargement de la page pour les utilisateurs situés loin du serveur d’origine.

Compression des fichiers : La compression des fichiers CSS et JavaScript est précieuse car elle permet de réduire leur taille sans altérer leur fonctionnement.

Utilisation de la mise en cache : La mise en cache permet de stocker des fichiers statiques sur le navigateur ou le serveur pour éviter de les télécharger à chaque visite.

Éviter les redirections inutiles : Les redirections inutiles doivent être évitées car elles peuvent ralentir le temps de chargement de la page. Pour s’assurer que votre site n’abuse pas de ce type de redirections, vous pouvez utiliser des outils tels que Screaming Frog ou Semrush pour les identifier et les corriger si nécessaire.

Vérification de la disponibilité du site (uptime) : Il est nécessaire de vérifier régulièrement la disponibilité du site pour s’assurer qu’il est accessible aux utilisateurs. Vous pouvez par exemple utiliser UptimeRobot pour surveiller ce sujet.

Effectuer des tests de charge : Ces tests permettent d’évaluer la capacité d’un site à gérer une charge élevée d’utilisateurs simultanés. Vous pouvez utiliser des outils tels que K6 ou Apache JMeter pour contrôler que tout se passera bien malgré un trafic très important.

 

Analyse de la compatibilité :

La compatibilité garantit que le site peut être consulté sur tous les navigateurs, systèmes d’exploitation et appareils. Les visiteurs peuvent utiliser une variété de plateformes pour accéder à vos contenus, votre site doit donc fonctionner correctement sur chacune d’elles pour offrir une expérience utilisateur cohérente.

Compatibilité avec les différents navigateurs : Il est indispensable de vérifier la compatibilité de votre site avec les différents navigateurs car cela peut affecter l’expérience utilisateur et la visibilité de votre site web. Pour le faire, vous pouvez tester votre site sur les navigateurs les plus utilisé du marché, tels que Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari et Edge (a minima), ou utiliser des outils d’émulation de navigateurs tels que BrowserStack.

Compatibilité avec les différents systèmes d’exploitation : Là encore, cette vérification de compatibilité permet de s’assurer du bon fonctionnement de votre site Internet sur une multitude de supports. Pour l’effectuer vous-même, vous pouvez recetter votre site sur les différents systèmes d’exploitation, tels que Windows, MacOS, iOS et Android, ou utiliser des outils d’émulation de systèmes d’exploitation comme BrowserStack.

Compatibilité avec les différents appareils : L’utilisation de technologies adaptatives, telles que le responsive design, est importante car cela garantit que votre site est parfaitement accessible sur smartphones, tablettes ou ordinateurs de bureaux. Pour le faire, vous pouvez tester votre site sur différents devices et résolutions d’écran, ou utiliser des outils tels que Responsinator.

Vérification de l’accessibilité aux personnes handicapées : Développer un site accessible à des personnes présentant des limitations physiques ou cognitive devient la norme. Pour tester les critères d’accessibilité, n’hésitez pas à passer par des outils d’accessibilité tels que Wave ou AChecker. Sachez qu’en France, la plateforme https://accessibilite.numerique.gouv.fr/ liste 106 critères et tests afin de contrôler les normes d’accessibilité de votre site Internet

 

Analyse de la conformité :

Le critère de conformité permet de vérifier que le site respecte les normes de développement web établies. Un code non conforme peut entraîner des problèmes d’accessibilité, de compatibilité et de performances, ainsi qu’une maintenance plus complexe du site. En outre, les sites conformes aux normes ont tendance à être mieux référencés par les moteurs de recherche.

Respect des normes de qualité du W3C : Le World Wide Web Consortium (W3C) fournit des normes de qualité pour le développement web, telles que le CSS, le HTML, le XML, etc. Ces normes permettent de garantir la compatibilité entre les navigateurs web et de faciliter la maintenance du site web. Pour vérifier la conformité aux normes du W3C, il est possible d’utiliser des outils en ligne tels que Jigsaw ou W3C HTML Validator.

Vérification de la qualité du code JavaScript : La qualité du code JavaScript peut aussi être analysée pour s’assurer qu’il est bien structuré et optimisé pour améliorer la performance du site. Vous pouvez utiliser notamment JSHint pour le faire.

Respect des normes de codage : L’indentation, les noms de variables, les commentaires… tous ces éléments permettent de faciliter la maintenance et l’évolution du code, ainsi que pour sa lisibilité par les autres développeurs.

 

Analyse de la sécurité :

En visitant votre site, les internautes s’attendent à ce que leurs informations personnelles soient protégées. Une faille de sécurité peut avoir des conséquences graves pour les visiteurs et/ou pour l’entreprise.

Utilisation d’un certificat SSL pour le chiffrement des données : Il y a encore des sites qui n’utilisent pas de certificat SSL… Le protocole HTTPS est pourtant extrêmement important pour protéger les données de l’utilisateur en transit entre le navigateur et le serveur.

Utilisation d’un pare-feu pour protéger le site contre les attaques : L’utilisation d’un pare-feu est essentielle pour protéger un site Internet contre les attaques malveillantes en surveillant et filtrant le trafic entrant. Pour vérifier cela, on peut utiliser des outils tels que des scanners de vulnérabilités pour détecter d’éventuelles failles de sécurité.

Mise à jour régulière du système d’exploitation, des logiciels et des plug-ins : Pensez à maintenir à jour le système d’exploitation, les logiciels et les plug-ins pour éviter les vulnérabilités connues qui peuvent être exploitées par des hackers.

Protection contre les attaques : Qu’ils s’agissent d’attaques par injection SQL, par force brute, par cross-site, toutes ces tentatives d’hacking doivent être anticipées. Plusieurs  moyens de protections sont disponibles et des tests d’attaques permettent rapidement de contrôler que votre site est parfaitement sécurisé.

Utilisation de mots de passe forts et sécurisés : Les mots de passe faibles et courants sont faciles à deviner pour les attaquants. Vous devez vérifier si le site encourage l’utilisation de mots de passe forts et de pratiques de sécurité, telles que l’expiration des mots de passe et l’interdiction de réutiliser des mots de passe précédents. Vous pouvez aussi opter pour la double authentification.

Partager cet article

Envie d’en savoir plus ou d’être accompagné sur ce type de problématiques digitales, n’hésitez pas à nous contacter !

Articles liés

Le critère de Contrôle explicite selon Bastien et Scapin

Le contrôle explicite selon Bastien et Scapin peut jouer un rôle important dans l'amélioration de l'expérience utilisateur lors de sa navigation sur un site internet. Ce critère d’évaluation ergonomique concerne…

Le critère de guidage selon Bastien et Scapin

Le critère de guidage est l'une des principales considérations dans la conception d'une expérience utilisateur (UX) réussie.

Analyse digitale de quatre grandes enseignes Bio

Quels sont les points forts et les points faibles des sites web des principales enseignes Bio ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous et recevez tous les jeudis, la newsletter de Tous Les Jeudis !