8 Conseils pour optimiser l’objets de vos e-mailings

La réussite de vos campagnes d’emailing dépend en grande partie de la qualité de l’objet de vos messages. Pour inciter vos destinataires à ouvrir vos emails, il est important de créer des objets accrocheurs qui suscitent leur curiosité. Cet article vous donne 8 conseils pour améliorer l’objet de vos emails marketing et maximiser vos chances d’ouverture.

 

Préambule : Qu’est-ce que l’objet d’un e-mail ?

L’objet d’un email est simplement le titre de votre message électronique, il est l’un des premiers éléments que vos destinataires verront dans leur boîte de réception avant même de l’ouvrir.

Il est crucial d’avoir un bon objet d’email, car cela peut inciter vos destinataires à ouvrir votre message. Avec la quantité d’emails que les gens reçoivent chaque jour, il est important de se démarquer pour maximiser vos chances d’ouverture. De plus, l’utilisation d’objets d’e-mail efficaces et incitatifs peut avoir un impact positif sur votre délivrabilité. Les acteurs de l’emailing, comme les messageries et les fournisseurs d’accès à internet, verront d’un bon œil que vos destinataires ouvrent effectivement vos messages, à l’inverse, les expéditeurs qui génèrent peu ou pas d’ouvertures seront vus avec suspicion et risquent de finir dans le dossier spam.

 

Conseil n°1. Soyez concis dans la rédaction

La longueur de l’objet d’un email est un facteur important à prendre en compte pour augmenter les chances que vos destinataires ouvrent vos messages. Il est recommandé de viser un maximum de 50 caractères pour les objets d’emailing, car les webmails ne peuvent afficher qu’un certain nombre de caractères et un objet trop long risque d’être tronqué. Il n’y a pas de lien statistique entre la longueur de l’objet et le taux d’ouverture, cependant, il est important de tenir compte de la messagerie utilisée par vos destinataires pour adapter la longueur de l’objet.

Nombre de caractères affichés par webmails :

  • Gmail.com : 77 caractères
  • Outlook.com : 60 caractères
  • LaPoste.net : 45 caractères
  • Yahoo.fr : 77 caractères
  • Orange.fr : 30 caractères

 

Conseil n°2 : Placez les mots-clés au début de l’objet

Pour augmenter les chances que vos destinataires lisent vos emails, il est important de placer les informations les plus importantes en début d’objet. En raison de la limite de caractères affichée par les webmails, les lecteurs ont tendance à ne lire que les premiers mots de chaque objet.

Il est donc essentiel de mettre en avant les informations qui peuvent susciter l’intérêt de vos lecteurs, comme l’information principale de votre message, un montant de promotion, un événement ou une date limite.

 

Conseil n°3 : Evitez les spam words et la ponctuation excessive

Les algorithmes utilisés par les webmails pour déterminer la boîte de réception où vos messages arriveront évoluent constamment. Ils sont de plus en plus influencés par l’engagement de vos destinataires avec vos emails (nombre d’ouvertures, nombre de clics, etc.).

Il est donc important de choisir les bons mots dans vos campagnes d’emailing pour éviter d’être considéré comme un spammeur et d’affecter la délivrabilité de vos futurs messages. Il est préférable d’éviter les mots déclencheurs de spam, mais aussi les termes en majuscules et les signes de ponctuation excessifs !

 

Conseil n°4 : Personnalisez l’objet de vos messages

Il est important de personnaliser l’objet de vos e-mails car cela augmente les chances que vos destinataires ouvrent vos messages. Lorsque les gens reçoivent des dizaines ou des centaines d’e-mails par jour, ils sont plus enclins à ouvrir ceux qui leur sont destinés personnellement plutôt que ceux qui semblent être des messages génériques, voire des spams.

La personnalisation de l’objet peut également aider à créer une relation plus personnelle avec vos clients et à augmenter l’engagement avec votre marque. Enfin, cela peut également vous inciter à mieux segmenter et cibler vos contacts en base de données.

 

Conseil n°5 : Jouez sur les émotions et le FOMO

Créer une émotion (joie, surprise, peur…) dans l’objet de vos e-mails pour inciter vos destinataires à ouvrir vos messages est une approche souvent payante ! Mais il faut savoir être à la fois clair tout en étant intrigant…

Jouer sur le FOMO (fear of missing out) peut aussi être efficace. Le FOMO est la peur de rater quelque chose d’important ou de manquer une occasion unique. En utilisant des termes tels que « Dernière chance », « Exclusif » ou « Limité dans le temps » dans l’objet de vos courriels, vous pouvez créer une sensation d’urgence chez les destinataires et les inciter à ouvrir et à agir rapidement sur vos messages. Cela peut également augmenter la probabilité qu’ils achètent ou participent à une offre spéciale avant qu’elle ne soit terminée.

Attention cependant à ne pas en abuser. En effet, si vos destinataires se sentent « piégés », par une intention mensongère, il y a peu de chance qu’ils ouvrent à nouveau vos messages (ils risquent même de se désabonner).

Tous Les Jeudis

 

Conseil n°6 : Pensez aux émojis

En utilisant des emojis dans vos objets d’e-mails, vous pouvez augmenter l’engagement de vos destinataires et vous démarquer de vos concurrents. Les emojis sont un moyen facile et visuels de se faire remarquer dans les boîtes de réception. Ils peuvent également vous aider à rédiger des objets d’emails plus courts et à éviter certains mots qui peuvent déclencher les filtres anti-spam.

Cependant, il est important de les utiliser avec parcimonie et de veiller à ce qu’ils soient pertinents pour éviter tout malentendu ou donner une image peu professionnelle de votre marque. Il est également important de noter que les emojis ne s’afficheront pas de la même manière dans toutes les boîtes de réception.

 

Conseil n°7 : Faire référence à l’actualité

Un autre conseil pour optimiser l’objet de votre email est de rappeler un contexte d’actualité ou une période de l’année. Cela implique de se tenir informé de l’actualité spécifique de votre secteur, mais aussi des événements médiatiques généraux pour créer un contenu pertinent. En faisant référence à des sujets d’actualité, vous pourrez développer une véritable relation avec vos contacts en leur montrant que vous êtes dans la même réalité qu’eux.

Les moments phares de l’année, comme les vacances, les rentrées, les soldes ou les fêtes, peuvent également vous aider à trouver la bonne façon de les interpeller.

 

Conseil n°8 Testez vos objets avec un A/B testing

Faire un A/B testing consiste à envoyer deux versions différentes d’un même courriel à des groupes de destinataires différents, afin de comparer leurs performances et de déterminer laquelle est la plus efficace. Cette méthode est essentielle pour optimiser l’objet de vos emailings, car elle vous permet de mesurer l’impact des différentes stratégies que vous utilisez et de déterminer celles qui fonctionnent le mieux. En utilisant des outils de suivi des ouvertures et des clics, vous pouvez déterminer quelle version de l’objet a le taux d’ouverture le plus élevé, et ajuster votre stratégie en conséquence.

De plus, en comparant les performances des différentes versions de l’objet, vous pouvez également identifier les erreurs à éviter et les meilleures pratiques à adopter pour maximiser l’impact de vos futurs messages.

 

En suivant ces 8 conseils, vous devriez être en mesure d’optimiser l’objet de vos e-mails marketing et de maximiser vos chances d’ouverture. N’oubliez pas de tester différents objets et de suivre les statistiques de vos campagnes pour voir ce qui fonctionne le mieux pour votre public cible. En utilisant des objets d’email efficaces, vous pouvez non seulement augmenter les chances que vos destinataires lisent vos messages, mais également améliorer votre délivrabilité globale.

 

Sources : Mailjet et Sendinblue

Partager cet article

Envie d’en savoir plus ou d’être accompagné sur ce type de problématiques digitales, n’hésitez pas à nous contacter !

Articles liés

8 conseils pour concevoir un menu de navigation parfaitement optimisé

Apprenez à concevoir une barre de navigation efficace pour votre site Web grâce à ces quelques conseils pratiques.

Comment faire indexer son site par Google ?

Pour vérifier si votre site est déjà indexé et obtenir des conseils pour améliorer sa visibilité dans les résultats de recherche, lisez ce guide

Analyse digitale de quatre grandes enseignes Bio

Quels sont les points forts et les points faibles des sites web des principales enseignes Bio ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.