Les critères ergonomiques de Bastien et Scapin

Si vous vous intéressé à l’expérience utilisateur (ou UX), vous avez probablement déjà entendu parler de l’approche heuristique de Bastien et Scapin. Si ce n’est pas encore le cas ou si vous avez besoin d’en savoir plus sur le sujet, cet article est une mine d’information : faites-en bon usage !

 

A quoi servent les critères heuristiques ?

Les critères heuristiques sont des règles de base qui peuvent être utilisées pour évaluer l’expérience utilisateur (UX) d’un produit, d’un service ou d’une interface (comme un site web par exemple). Ils permettent de déterminer si l’élément évalué répond aux besoins et aux attentes des utilisateurs de manière efficace et intuitive.

Il existe de nombreux critères heuristiques mais ils ont tous pour objectif d’améliorer l’expérience utilisateur en s’assurant que les éléments testés sont faciles à utiliser, cohérents et agréables.

Les critères heuristiques sont souvent utilisés en conjonction avec d’autres méthodes d’évaluation de l’utilisabilité, comme les tests utilisateur ou l’analyse de l’interface. Il existe de nombreux ensembles de critères heuristiques qui ont été développés par des experts en conception d’interface utilisateur. Citons par exemple le travail de Jakob Nielsen ou les avancées de Colombo et Pash. Mais aujourd’hui c’est sur les critères de Bastien et Scapin que nous allons nous arrêter.

 

Introduction aux critères ergonomiques de Bastien et Scapin

Dans son document de référence intitulé « Critères Ergonomiques pour l’Evaluation d’Interfaces Utilisateurs » publié en 1993, Christian Bastien et Dominique Scapin présentent un résumé de leurs travaux. Ce document expose dans ses grandes lignes le contexte dans lequel s’inscrivent les critères, l’objectif de cette approche, les expériences réalisées et les résultats obtenus.

A l’issue de leur recherche, Bastien et Scapin ont mis en évidence l’existence 8 critères principaux dans le processus de conception et d’évaluation des interfaces homme-machine (IHM).

 

Quels sont les 8 critères ergonomiques de Bastien et Scapin ?

Les critères ergonomiques de Bastien et Scapin sont une liste de 8 règles qui peuvent être utilisées pour évaluer l’ergonomie d’un produit ou d’un service ou d’une interface. Ils sont souvent utilisés en France pour évaluer l’ergonomie de divers produits, tels que les outils de travail, les logiciels, les appareils électroniques, mais aussi, et c’est ce qui nous intéresse : les sites Web !

1. Guidage : Comprend tous les moyens utilisés pour aider, orienter et informer l’utilisateur lors de ses interactions avec l’ordinateur.

2. Charge de travail : Concerne les éléments de l’interface qui visent à réduire la charge cognitive et mémorielle de l’utilisateur et à améliorer l’efficacité de la communication.

3. Contrôle explicite : Inclut à la fois la prise en compte par le système des actions délibérées de l’utilisateur et le contrôle exercé par l’utilisateur sur le traitement de ses actions.

4. Adaptabilité : Fait référence à la capacité de l’interface à réagir en fonction du contexte et des besoins et préférences de l’utilisateur.

5. Gestion des erreurs : Concerne les moyens de prévenir ou de réduire les erreurs et de les corriger lorsqu’elles se produisent.

6. Homogénéité & cohérence : Se réfère à la façon dont les choix de conception de l’interface sont conservés dans des contextes similaires et modifiés dans des contextes différents.

7. Signifiance des codes et dénominations : Concerne l’adéquation entre l’objet ou l’information affichée ou saisie et son référent. Des codes et dénominations « signifiants » ont une relation sémantique forte avec leur référent.

8. Compatibilité : Fait référence à l’accord possible entre les caractéristiques des utilisateurs et des tâches et l’organisation des sorties, des entrées et de la communication d’une application donnée.

 

Les critères d’évaluation de Bastien et Scapin sont-ils encore utilisés pour évaluer un site Internet ?

Le document que nous avons plusieurs fois mentionné a été publié en 1993, une période à laquelle l’expérience utilisateur sur sites Internet n’était pas une priorité…

Même si cette grille d’analyse n’a pas été principalement conçue pour les sites Internet, elle n’est pas obsolète pour autant. En effet, nombre de ces critères d’évaluation principaux ou secondaires couvrent les attentes et besoins que peuvent exprimer un Internaute dans ses interactions digitales. Très concrètement, dans le cadre des audits UX que nous effectuons chez Tous les Jeudis, nous nous appuyons sur certains de ces 8 critères, que nous complétons avec d’autres indicateurs plus récents et adapté aux supports.

Donc oui, les critères de Bastien et Scapin sont encore utilisés !

Partager cet article

Envie d’en savoir plus ou d’être accompagné sur ce type de problématiques digitales, n’hésitez pas à nous contacter !

Articles liés

Les sites éco-responsables, l’avenir de l’Internet ?

Toute proportion gardée face au géant du web, votre site Internet pollue. Il semble donc être dans l’ordre des choses de chercher des solutions pour réduire votre empreinte carbone. Nul…

8 conseils pour concevoir un menu de navigation parfaitement optimisé

Apprenez à concevoir une barre de navigation efficace pour votre site Web grâce à ces quelques conseils pratiques.

Le critère de guidage selon Bastien et Scarpin

Le critère de guidage est l'une des principales considérations dans la conception d'une expérience utilisateur (UX) réussie.